FAQ

Dernière mise à jour de cette page : 15 octobre 2021

Quelques questions fréquentes...

Pourquoi prendre des parts ?

Parce que mettre un bout de votre épargne dans des lieux permettant la création d’emplois locaux, dans des projets à forte valeur ajoutée sociale, écologique et urbaine aura plus de sens que de tout laisser sur un compte épargne (qui ne rapporte plus rien.)

Parce que nous avons de beaux projets dans les cartons, qui pourront devenir possible si nous trouvons de quoi les financer.

Parce que chaque part prise dans la coopérative vous permet d’obtenir une réduction de loyer pour l’un des acteurs hébergés dans nos projets.

Parce que chaque part réduit notre dépendance aux banques.

Combien puis-je investir dans la coopérative ?

Le montant de la part est de 250 EUR. La participation que vous choisissez d’investir doit donc être un multiple de cette somme. Le montant total est cependant plafonné, pour les particuliers, à 5000 EUR.

Pour combien de temps suis-je engagé si je prends des parts ?

Le projet n’est viable que si la majorité des coopérateurs y restent à long terme. Nous invitons donc les coopérateurs à envisager leur investissement comme un placement à long terme (au moins 5 ans).

Quel est le risque ?

Comme tout investissement, souscrire des parts d’une coopérative présente un risque de perte du capital. Ce risque est cependant modéré par la présence des biens immobiliers dans lesquels la Coopérative place l’épargne qu’elle rassemble.

Qui assume la gestion de la coopérative ?

Un Conseil d’administration nommé pour quatre ans par l’Assemblée générale. Il est composé de Nicolas Bebronne, Sébastien Biet (rep. ProVelo), Benoit Bouchat (trésorier), Noémie Drouguet, Augustin Fortuné, Pierre Geurts (secrétaire), Maud Leloutre, Pascal Noé, Maxime Petit Jean (rep. urbAgora) et François Schreuer (administrateur délégué)

Quel est le rôle des coopératrices et coopérateurs ?

Chaque coopérateur a le droit de vote à l’Assemblée générale, mais il est bien sûr libre d’y participer ou pas. Par ailleurs, des chantiers participatifs s’organiseront probablement à partir de 2022

Que veut dire le nom « Les biens communaux » ?

Selon Larousse : « Biens communaux (nom masculin pluriel, du latin communalis), biens composés essentiellement de forêts, de pâtures, de terres incultes, laissés à la jouissance d’une communauté d’habitants et soumis à un régime d’indivision perpétuelle. »



You can enable/disable content protection from Theme Options and customize this message too.